Comment faire un agrandissement de maison?

14 juillet 2022

Comment faire un agrandissement de maison?

Vous avez construit votre petit nid douillet, aménagé un terrain agréable permettant de profiter des belles journées à l’extérieur, mais au fur et à mesure que votre famille s’agrandit, l’espace lui, semble toujours se rétrécir dans votre maison. Vous évaluez les avantages et inconvénients d’un futur déménagement qui impliquerait inévitablement un changement de quartier, de votre mode de vie, un éloignement de votre lieu de travail ou simplement vous peinez à trouver chaussure à votre pied.

Bref, la recherche d’une autre résidence vous rebute. D’autres options sont possibles. Avez-vous considéré de procéder à un agrandissement de votre maison ? Si vous possédez votre habitation depuis plusieurs années et vous prévoyez y vivre encore longuement, cette idée mérite réflexion, à condition d’être bien outillé !

Dans un premier temps quelles sont les pièces absentes à votre habitation ?

Vous semblez parfois manquer d’air et vous rendre au sofa du salon vous donne des allures de contorsionnistes ? Entre les jouets des enfants, un ado qui monopolise la salle de bain durant d’interminables minutes, quels sont réellement vos besoins actuels et futurs ?

Pour tous les types de travaux d’importance, c’est la première question à se poser. Les irritants quotidiennement ressentis vous donneront de bons indices. Vous avez de jeunes enfants ? Une salle familiale sera peut-être fort agréable pour vous. Les enfants vieillissent et ils occupent encore la même chambre? Le manque à gagner en termes de superficie habitable se trouve peut-être ici. Une nouvelle chambre à coucher équivaut à un retour sur l’investissement de près de 80 %… intéressant ! Ces exemples démontrent l’importance d’un temps de réflexion utile avant les démarches à faire pour donner forme à votre projet d’agrandissement.

Agrandissement de sa maison par le haut, le côté ou le bas ?

Selon le style et la structure de votre maison, l’aménagement de cette nouvelle section peut se faire ailleurs que par l’ajout d’un sous-sol (peut-être en avez-vous déjà un). Les spécialistes du domaine de la construction, par exemple un architecte, disposent des connaissances utiles au plan technique et légal pour intégrer harmonieusement ce nouvel espace à votre lieu de vie. Il n’est pas rare de voir une chambre construite au-dessus d’un garage ou vers l’arrière. L’ajout d’un sous-sol reste encore une alternative prisée, mais les travaux impliqués peuvent s’avérer très couteux au final : lever la maison, l’excavation, couler le béton, travaux de plomberie, fenestration, électricité, les cloisons, etc.

De plus, il peut être hasardeux de bouger la structure de votre maison qui verra apparaître fissures et autres inconvénients. Selon le site Écohabitation, le coût moyen est d’environ 50 $ le pied carré et cela exclut les frais de levage de la maison ou de déplacements de celle-ci. Cher peut-être, mais également rentable si un jour vous souhaitez revendre votre résidence.

En résumé, explorez différentes possibilités, quitte à faire affaire avec des professionnels comme un entrepreneur général pour avoir une juste opinion des alternatives les mieux adaptées à vos besoins et votre situation. Notre site web vous permet de rapidement trouver des intervenants qualifiés pour vous assister.

Les précautions à prendre, le financement et la réglementation :

Vous voulez vous lancer dans l’agrandissement de votre maison, maintenant passons aux précautions à prendre quant au cadre règlementaire pour que ces travaux se déroulent sans anicroche.

Comment seront financés les travaux

Selon le montant que vous avez amorti depuis l’acquisition de votre maison, plusieurs scénarios sont possibles : un prêt personnel, une marge hypothécaire ou encore réhypothéquer votre maison. Le conseiller de votre institution financière connait votre situation et votre maison, une rencontre s’imposera. Selon la SCHL, le refinancement hypothécaire peut se faire à hauteur de 80 % de la valeur actuelle de votre maison (municipale ou marchande appuyée par le rapport d’un inspecteur en bâtiment agréé). Par contre, vous devrez soustraire de cette somme le solde restant de votre hypothèque, une option intéressante si vous habitez un secteur ayant vu la valeur moyenne de ses maisons augmenter de façon notable ou que le solde de votre hypothèque vous permet de considérer des travaux de plus grande ampleur.

 

Qui fera les travaux

La Commission de la construction du Québec stipule qu’il est possible de faire certains travaux soi-même pour construire ou agrandir sa maison. Mais est-ce vraiment avantageux de se lancer dans cette aventure? L’entrepreneur général et son équipe feront tous les appels, la planification des travaux, ils connaissent les meilleures pratiques de construction et peuvent travailler sur votre agrandissement pendant que vous êtes occupés ailleurs. Un net avantage en termes de temps économisé et de stress épargné, car les travaux réalisés par vous-même ne peuvent aucunement être garantis ou protégés. Pour la plomberie et l’électricité, les règles sont très claires à cet effet, vous devez engager un entrepreneur enregistré à la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

 

Demandez votre permis de construction auprès de votre municipalité

Pensez à faire un appel auprès de votre municipalité avant le début de vos rénovations. Vous devez obtenir préalablement un permis de construction adapté à la nature de vos travaux et ce dernier devra être clairement affiché durant toute la période que dureront les travaux. Il faudra aussi s’attendre à la visite éventuelle d’un responsable des évaluations municipales qui viendra voir de visu quels travaux ont été faits et procéder à la révision de la valeur de votre maison.

 

Vous avez maintenant un ensemble d’informations utiles pour prendre votre décision et procéder ou non à l’agrandissement de votre maison. L’espace gagné vous fera apprécier davantage votre habitation, espérons-le pour encore de belles années, qu’il soit sous le rez-de-chaussée ou au-dessus du garage !