Entrepreneur général ou spécialisé? Lequel choisir?

14 juillet 2022

Si vous prévoyez des travaux de construction ou de rénovation, vous devrez probablement retenir les services d’un entrepreneur général ou de plusieurs entrepreneurs spécialisés. Quelles sont les différences? Lequel choisir en fonction de votre projet?

L’entrepreneur général

Le rôle de l’entrepreneur général est d’organiser, de coordonner, d’exécuter ou de faire exécuter, intégralement ou partiellement, des travaux de construction.

Ces travaux peuvent être réalisés par lui-même (s’il détient les sous-catégories spécialisées requises pour les exécuter) ou par des entrepreneurs spécialisés qu’il engage dans le projet de construction. L’entrepreneur général est responsable du résultat final envers le client. Il doit donc s’assurer de la conformité de l’ensemble de la construction et des rénovations réalisées qui lui a été confiée. Une catégorie de licence d’entrepreneur général est requise pour tout entrepreneur dont l’activité principale consiste à organiser, à coordonner, à exécuter ou à faire exécuter, en tout ou en partie, des travaux de construction compris dans l’une des 11 sous-catégories de la licence d’entrepreneur général.

L’entrepreneur général s’assure que les entrepreneurs spécialisés exécutent les travaux dans le respect des codes et règlements en vigueur.

Son cautionnement de licence

L’entrepreneur général a un cautionnement de licence de 20 000 $.  Il sert à indemniser tout client d’un entrepreneur détenant une licence de la Régie du bâtiment du Québec qui a subi un préjudice à cause de l’inexécution ou de l’exécution des travaux (acomptes versés, travaux non terminés, malfaçons, vices, etc.).

entrepreneur

L’entrepreneur spécialisé

Son rôle est d’exécuter ou de faire exécuter des travaux de construction compris dans sa ou ses sous-catégories de licence. Il existe 49 sous-catégories de licence.

Son cautionnement de licence

L’entrepreneur spécialisé a un cautionnement de licence de 10 000 $. Comme pour l’entrepreneur général, il sert à indemniser tout client d’un entrepreneur détenant une licence de la Régie du bâtiment du Québec qui a subi un préjudice à cause de l’inexécution ou de l’exécution des travaux (acomptes versés, travaux non terminés, malfaçons, vices, etc.)

Devez-vous prendre un entrepreneur général?

Dans le cas de gros travaux (rénover une cuisine, faire un agrandissement, aménager un sous-sol, etc.), faire appel à un entrepreneur général vous permettra de le laisser s’occuper de la sélection des entrepreneurs spécialisés et de veiller au bon déroulement de vos travaux. Passer par un entrepreneur général peut engendrer un surcoût allant de 10 % à 20 %, mais cela peut valoir le coup si on pense au temps à consacrer à la sélection des entrepreneurs, à la coordination de ces derniers et au stress que cela peut causer.

Dans le cas d’un projet plus simple, ne nécessitant qu’un entrepreneur avec une spécialité, il pourrait être plus avantageux pour vous de prendre en charge la sélection de l’entrepreneur et la coordination.